Champs électromagnétiques hautes fréquences

En hautes fréquences, on mesure les champs combinés (électriques et magnétiques) dit champs électromagnétiques.

On utilisera le détecteur sonore MW-AM10 pour repérer rapidement  la ou les sources de perturbations. C'est un outil pratique permettant de mesurer les rayonnements de hautes fréquences, dans une bande de fréquences allant de 200 MHz à 8 GHz, avec une précision de + ou - 1dB, et une extension de 150 MHz à 10 GHz, à + ou - 3 dB.

Il permet de vérifier la présence de rayonnement de plus de 3 GHz (Wimax, Wifi, radar, ...).

Ensuite, pour plus de précision, on effectuera les mesures avec plusieurs appareils hauts de gammes (HFE59B + Filtre FF6E et aussi HFW59D) de la marque Gigahertzsolutions, cela permettra d'affiner les mesures et de mieux identifier les sources de pollution (DECT, WIFI, GSM, ...).

Ces appareils sont très sensibles et peuvent mesurer des rayonnements pulsés et non pulsés extrêmement faibles (jusqu'à 0.001 µW/m²).


Types de perturbations mesurées :

Émissions des antennes-relais de téléphonie mobile visibles et cachés (GSM 900 et 1800 MHz, UMTS, etc.), téléphones portables, tablettes, objets connectés, écoutes bébé, téléphones sans fil résidentiels DECT et analogiques, Wi-Fi (modem, émetteurs, jeux), Wimax, alarmes, Bluetooth (souris et claviers sans fil, etc.), fuites des fours à micro-ondes, radars, émetteurs de télévision (TNT) et de radio, etc.

Parce que la propagation de ces ondes est très complexe et non homogène, que la perméabilité des matériaux influe beaucoup, il est important de mesurer les lits et chambres à coucher, mais aussi les endroits où l'on séjourne longtemps (bureau, canapé, etc) pour éviter les points chauds.

Même à de très faibles niveaux d'intensité (en-dessous du dégagement de chaleur), les micro-ondes peuvent provoquer un phénomène de résonance électromagnétique sur des molécules biologiques (protéines, acides aminés, hormones stéroïdes, etc.) et activer le pouvoir réactionnel de ces molécules.