Champs magnétiques basses fréquence

Les champs magnétiques apparaissent seulement lorsqu'il y a consommation de courant (pas comme les champs électrique, qui eux apparaissent dès que les circuits électriques sont sous tension).

Ils sont proportionnels au courant consommé.

 

L'unité de mesure des champs magnétiques est le Tesla (T) ou nano Tesla (nT) ou encore le Gauss (G) ou mili Gauss (mG) (1G = 0.0001T).

 

En extérieur, on aura des champs magnétiques au voisinage des chemins de fer,  des transformateurs, des lignes basse tension (tension domestique) et des lignes de moyenne et haute tension (aériennes ou enterrées).

 

Dans la maison, les champs magnétiques sont autour des fils et câbles électriques qui alimentent les appareils en fonctionnement (comme par exemple : le frigo, le congélateur, les radiateurs électriques, les appareils en veille, ...).

 

Contrairement aux champs électriques qui peuvent être atténués par certains matériaux, les champs magnétiques traversent tout sans être affectés (sauf quelques matériaux comme par exemple le µ-métal (assez coûteux à mettre en œuvre)).

 

Les champs magnétiques basses fréquences perturbent le fonctionnement cellulaire et peuvent modifier le patrimoine génétique (ADN/ARN).

Selon la communauté scientifique internationale :

- à 200 nT (2 mG), la production de mélatonine, hormone du sommeil mais aussi anti-cancer et anti-radicaux libres (secrétée par la glande épiphyse), est affectée

- à 1200 nT (12 mG), elle n'est plus assimilée par le corps.

 

 

 

  • Matériel utilisé : NFA 1000 de la marque Gigahertz Solutions.

Deux manières de l'utiliser :

- mesure globale en 3D (les trois axes)

- ou mesure séparée sur chacun des 3 axes (X, Y et Z)